> Intégration Insertion

Intégration et insertion

Intégration et Insertion des personnes vulnérables

Le logement et l’emploi sont les deux socles principaux de l’insertion sociale et de l’autonomie. Or, logement et emploi sont justement les deux piliers qui font défaut aux personnes vulnérabilisées soit par leur situation de réfugié soit par des accidents de la vie ou des problématiques sociales particulières. L’une de nos missions est d’éviter la marginalisation de ces populations vulnérables en mettant tout en œuvre pour garantir leur intégration et leur insertion dans la société.

Des dispositifs adaptés à chaque public

Si l’association L’Entraide Pierre Valdo est particulièrement spécialisée dans la prise en charge des réfugiés, elle ne néglige pas pour autant les autres populations vulnérables. Néanmoins, à la fois pour répondre au cadre réglementaire particulier des réfugiés mais aussi pour garantir des réponses adaptées aux besoins spécifiques de chaque type de public, notre mission en matière d’intégration et d’insertion des personnes vulnérables se décompose en deux volets :

  • L’intégration et l’insertion des réfugiés, à travers notre CPH, notre service AILE et notre programme de Réinstallation ;
  • L’intégration et l’insertion dites « généralistes », avec notre CHRS, notre service d’intermédiation locative et notre dispositif ACI.

« Un logement est (…) un socle pour la réalisation de chaque individu comme citoyen, pour être inséré dans la société : sans logement, il est impossible de chercher un emploi, de vivre en couple, de fonder une famille, de recevoir des amis, etc. » (L’Union Sociale pour l’Habitat)

Des solutions concrètes à des situations sanitaires et sociales complexes

Revenus faibles, voire absence totale de revenus, déficit de parentalité et d’exercice de la parentalité, vulnérabilité sociale, sanitaire et/ou financière, problèmes de maîtrise de la langue (important frein à l’intégration et à l’insertion professionnelle, évidemment), etc. Mais également problématiques psychiques et psychologiques, pour tous les profils de personnes vulnérables, qu’elles soient réfugiées ou non : conflits, déplacements mais aussi marginalisation représentent des traumatismes lourds qui peuvent avoir des répercussions tragiques sur la santé psychique des individus.

Nos travailleurs sociaux sont quotidiennement confrontés à des situations sociales et sanitaires complexes. Pour autant, notre expérience et notre expertise nous permettent d’y faire face et de développer des solutions avec méthodes et efficacité tandis que nos valeurs nous permettent de le faire avec humanité.

Les solutions que nous mettons en œuvre passent nécessairement par l’autonomisation, qui s’appuie sur l’accès au logement et à l’emploi.

« Le logement est vécu par les gens à la fois comme une condition de leur épanouissement personnel et comme une condition pour l’intégration de chacun dans la société. (…)le logement a cette dimension de cocon protecteur du monde extérieur, où l’on se ressource, où l’on se repose, donc lié à la santé personnelle. » (Frédéric Gilli, économiste et géographe, chercheur associé au Centre d’Etudes Européennes de Sciences Po)