> > CAO

Hébergement asile

CAO : Centres d’accueil et d’orientation dans la Loire et la Haute-Loire, l’Ardèche et le Vaucluse

Ce sont l’urgence et la complexité de la situation de la Lande de Calais  qui ont conduit le Ministère de l’intérieur à créer des centres d’accueil et d’orientation, fin 2015.

Dispositifs spécifiquement destinés à renforcer le plan d’action en faveur du Calaisis, ces CAO ont vocation à accompagner les migrants renonçant à leurs projets de déplacement vers la Grande-Bretagne.

L’objectif : les mettre à l’abri, leur apporter une information claire et objective sur la demande d’asile, analyser leur projet migratoire et leur proposer des solutions adaptées.

L’expérience et l’expertise de l’association Entraide Pierre Valdo en matière d’accompagnement des demandeurs d’asile lui ont valu d’être sollicitée par les services de l’Etat pour ouvrir et organiser la gestion des CAO dans différents départements.

Pour qui ?

La plupart des personnes qui se trouvait à Calais, avec l’objectif de se rendre au Royaume-Uni, n’est tout simplement pas au courant des différentes possibilités juridiques d’une part, et ne souhaite pas rester en France, d’autre part. Voilà pourquoi, d’une manière générale, elles ne sont pas demandeurs d’asile.

De ce fait, les CAO prennent en charge les migrants en provenance de Calais même s’ils n’ont pas déposé au préalable une demande d’asile. Dans le cadre de ce dispositif transitoire de mise à l’abri, les personnes accompagnées par les CAO sont alors :

• Orientées vers les CADA, HUDA ou AT-SA si elles sont éligibles à une prise en charge dédiée aux demandeurs d’asile

• Orientées vers les services compétents si elles veulent s’engager dans d’autres démarches (ex. : mise en lien avec l’OFII si les personnes souhaitent solliciter l’aide au retour volontaire dans le pays d’origine).

Il s’agit souvent d’hommes isolés issus du Soudan, d’Afghanistan, de Syrie, d’Érythrée, d’Irak, pays qui connaissent une instabilité forte.

Comment ?

En partenariat : avec les services de l’Etat, avec d’autres associations. En mutualisant les ressources : nous exploitons pour héberger les personnes concernées par le dispositif CAO les structures d’hébergement mises à disposition de l’Entraide Pierre Valdo.

En concentrant nos efforts : l’association a mis en place une équipe dédiée au suivi et à l’accompagnement des personnes accueillies.

Grâce à ses bénévoles et à ses partenariats avec d’autres associations, L’Entraide Pierre Valdo propose aux personnes prises en charge de nombreuses activités, dont l’enseignement du français, des animations, du loisir, du sport, des visites, etc.