> > > Historique

Présentation

Historique

Entraide Pierre Valdo : la Fraternité comme projet

Créée en 2001, l’association Entraide Pierre Valdo est née d’une histoire commencée dès 1948, marquée par des changements dus à l’adaptation aux besoins (mise au vert d’enfants, etc.) d’une part, aux contraintes législatives (modifications des associations gestionnaires, etc.) d’autre part. Retour sur une histoire riche, reflet du projet qui anime l’association depuis son origine et ses antécédents.

Depuis 2011 : le temps du développement

Au cours des dernières années, l’Association renforce son expertise et consolide sa reconnaissance publique pour son travail et son engagement.

La loi adoptée en 2015 et le contexte de migration nous confirment dans notre fonctionnement, dans nos objectifs et actions d’accueil : garantir une réponse spécialisée et  de qualité aux besoins  des populations concernées et aux demandes de l’Etat en matière de prise en charge des réfugiés et demandeurs d’asile.

L’association évolue encore pour encore s’adapter : ses fondateurs se retirent après des années de présence active, le conseil d’administration est renouvelé, les services développés, le cadre législatif en pleine mutation. Mais le contexte actuel, national et international, reste délicat, voire tragique dans ce domaine des migrations et recherche de refuge.

2001 – 2010 : le temps de la construction

C’est en 2001 que naît l’association Entraide Pierre Valdo telle qu’elle existe aujourd’hui : Association de loi 1901, elle est créée sous l’impulsion conjointe de l’Entraide Protestante de Lyon, de l’Association Familiale Protestante de Saint-Etienne et du Diaconat du Chambon sur Lignon, avec l’aide d’autres opérateurs et partenaires locaux du secteur de l’accueil.

Elle reprend l’objectif d’accueil grâce au professionnalisme des salariés et au dynamisme des bénévoles déjà engagés auprès du CLSH et le CPH de Lyon ainsi que les CADA de la Loire et de la Haute-Loire.

Ces 1ères années se consacrent à la création des structures destinées à l’accueil et l’accompagnement des réfugiés et demandeurs d’asile.

En 10 ans, l’Association enrichit et spécialise son expérience et élargit progressivement son offre de service au bénéfice des réfugiés et demandeurs d’asile d’une part et des personnes vulnérables d’autre part.

Avant 2001

En mars 1995, devant l’afflux des demandeurs d’asile, le Centre Pierre Valdo, en collaboration avec les pouvoirs publics, décide d’ouvrir un Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile à Andrézieux-Bouthéon.

Le Centre Pierre Valdo est alors amené à se transformer et laisse la place à l’Association Entraide Pierre Valdo.

En 1967, l’exploitation de locaux du 176 rue Pierre Valdo est  assurée par la création d’une association loi 1901 : le Centre Pierre Valdo. Son objectif principal : l’accueil, notamment de jeunes et d’enfants dans un esprit de respect des droits de l’homme, des minorités, d’ouverture à d’autres opinions et de solidarité internationale.

En septembre 1974, le Centre ouvre, dans le cadre d’un dispositif national, un Centre Provisoire d’Hébergement (CPH) pour des réfugiés chiliens et uruguayens arrivés à Lyon.

En 1980, pour suivre les évolutions législatives, il est créé un Centre de Loisirs Sans Hébergement (CLSH) : il remplace l’accueil déjà pratiqué des enfants et des familles et s’adaptera aux divers changements exigés par le Loi. En 2013, de nouveaux bâtiments sont construits avec l’aide de la Municipalité lyonnaise et la CAF de Lyon.

En 1987, un centre de formation s’ouvre pour les étrangers.

Progressivement le Centre Pierre Valdo dessine les contours de ce que sera, une trentaine d’années plus tard, L’Entraide Pierre Valdo.

En 1948, une  grande propriété, située dans la rue Pierre Valdo, à Lyon, est léguée à l’Entraide Protestante de Lyon pour en faire bénéficier les enfants des églises lyonnaises

Des « chantiers » sont organisés pour permettre à des groupes de jeunes souvent protestants, bénévoles, lyonnais ou étrangers de construire au fil des années des locaux : les journées d’église s’y déroulent dans les jardins et les bâtiments ; un accueil pour jeunes enfants est préparé pour les vacances ; un «centre aéré » propose des activités aux personnes âgées, isolées ou en maison de retraite. Ainsi que diverses activités à connotation sociale ouvertes sur le quartier.

C’est par cette ouverture et dans l’engagement social actif des protestants lyonnais que le Centre s’intéressera à l’accueil d’étrangers en recherche de refuge  politique.

Depuis cette naissance et à travers toutes ses évolutions, L’entraide Pierre Valdo inscrit dans son histoire protestante  son objectif d’accueil de l’autre, en particulier du demandeur d’asile. Elle est membre de la Fédération de l’Entraide protestante et adhère à sa charte.